Michel Rivasseau

Sculpteur

 

" Je suis retraité et découvre la sculpture sur les recommandations de thérapeute car des problèmes de santé m'avaient beaucoup éprouvés. Dans un premier temps j'utilise un matériau de construction que l'on trouve facilement (magasins de bricolage), il ne coûte pas cher et ne nécessite aucun outillage particulier : le béton cellulaire.

Assez rapidement j'ai eu envie de changer de support et en 2012 mon choix s'est porté, un peu par hasard, sur la stéatite dont les couleurs découvertes au moment du ponçage sont toujours surprenantes. De thérapie au début, la sculpture est devenue petit à petit un besoin et une passion.

En 2013 je découvre l'albâtre qui, bien que n'ayant pas la même dureté, se travaille avec la même technique, l'importance du ponçage est essentiel (celui-ci à l'eau, peut représenter de 30 à 50% du temps de travail). Les sculptures sont réalisées manuellement.

Étant minutieux par nature le façonnage de ces pierres, avec l’exigence de finition que cela nécessite, me correspond assez bien."